Que faire après l’achat d’un bien immobilier ?

L’achat d’une maison, c’est un moment important dans la vie d’une personne. Cela lui permet donc enfin d’avoir son indépendance financière. Il n’y a plus besoin d’enrichir un propriétaire, vous pouvez donc vous enrichir vous-même ! Et il faut l’admettre, c’est agréable. 

Quand on achète, ce n’est pas juste pour le bien que l’on a visité, normalement. C’est surtout pour son potentiel. S’il a un bon emplacement, une bonne base, par exemple. Après, quand on achète dans l’ancien, ce que beaucoup font, c’est de faire des travaux. Nous allons donc voir ce qu’il est possible de faire, afin de pouvoir embellir son achat, et donc avoir une maison qui nous ressemble, tout en étant dans l’ancien. 

Embellir de l’extérieur.

C’est la première chose que nous voyons, lorsque nous rentrons chez soi. Il faut donc pouvoir en être fier. Vous pouvez par exemple, faire un ravalement de façade. D’ailleurs, cliquez ici pour plus d’informations pour pouvoir, pourquoi pas, faire un devis. Un changement de couleur des murs, par exemple, peut vous donner du pep’s. Choisissiez tout de même quelque chose de simple, et non pas trop voyant. Car si vous souhaitez un jour revendre votre maison, il ne faut pas que ce changement vous dérange et empêche de vendre correctement. 

Embellir de l’intérieur.

Vivant dans la maison, il faut également que l’intérieur nous plaise. Alors, il faut l’embellir et que celui-ci nous ressemble. Vous pouvez donc casser des murs, afin d’avoir une cuisine ouverte, si ce n’est pas déjà le cas, par exemple. Vous pouvez poser des verrières, et bien d’autres ouvertures. Tout est possible. Cependant, lorsque l’on s’attaque à des murs porteurs, il est tout de même préférable de faire appel à des professionnels. Pour les petits travaux de décoration, comme de la peinture ou bien du papier peint, si vous êtes assez doué, vous pouvez le faire seul. Mais les gros travaux, afin de ne pas le regretter par la suite, sont plutôt à laisser faire par des professionnels. 

Dans tous les cas, après un achat immobilier, il n’est pas rare de se voir faire des travaux dans sa maison. N’hésitez donc pas à penser à une enveloppe travaux, lors de votre demande de prêt immobilier. Cela vous permettra donc de pouvoir avoir de l’argent, que vous rembourserez en même temps que le crédit de la maison, pour pouvoir faire des travaux. Vous pourrez donc pensez, et faire ce que vous souhaitez, dans la maison de vos rêves ! 

Entretenir son jardin comme il se doit

Le fait d’avoir un espace vert dans son lieu d’habitation enchante tout le monde pour les multiples bienfaits que cela nous procure. C’est pour cela qu’il est important de l’entretenir de la meilleure des façons. 

Connaître son espace vert pour mieux en prendre soin

Avoir un beau jardin repose sur le fait de l’entretenir au mieux. Néanmoins, avant de faire quoi que ce soit, il est important de connaître son espace vert. Le sol et ses caractéristiques sont les premiers éléments à maitriser. Tout cela pour éviter de faire des erreurs comme appliquer de la chaux dans le terrain alors qu’il est déjà riche en calcaire. Il est également important de maitriser le climat, car le choix des plantes à y faire pousser en dépendra. On ne peut pas s’attendre à ce que les primevères fleurissent alors qu’on est en été. La lumière du soleil dégagée sur le jardin est aussi un point à connaître. Certaines plantes poussent mieux à l’ombre qu’à la lumière du jour. L’eau est un élément important dans la survie d’une plante ou du moins de la plupart des plantes, car certaines n’en ont pas besoin. Il est aussi impératif de gérer la disponibilité de l’eau et la quantité nécessaire pour le jardin. 

Confier son jardin à un professionnel

L’intervention d’un professionnel pour l’entretien de votre jardin est toujours recommandée. Renseignez-vous bien pour trouver des paysagiste compétents, car ils vous seront d’une grande aide pour mettre davantage en valeur votre jardin. Ils maitrisent les travaux d’aménagement d’espaces verts et pourraient donc vous conseiller un style de jardin qui conviendrait à votre maison, mais surtout en mettant en avant vos goûts. D’autant plus, avec les matériels nécessaires, ils pourront effectuer des travaux tels que l’aménagement d’une terrasse, ou l’installation d’un espace repas qui ne peuvent pas se faire soi-même. 

Un beau jardin fait toujours plaisir à voir et c’est pour cela qu’il est important d’en prendre soin. 

thermosta

Qui devrait se tourner vers une chaudière électrique ?

Les chaudières électriques deviennent de plus en plus popularisées ces derniers temps, surtout dans les grandes agglomérations. Si elles sont plutôt connues pour leurs côtés énergivores, elles peuvent présenter de nombreux avantages. Des avantages qui ne sont toutefois pas destinés à la grande masse. À qui est donc destinée la chaudière électrique ?

Caractéristiques des chaudières électriques

Il existe sur le marché de nombreux types de chaudières électriques allant des chaudières électriques murales à celles aux sols en passant par les chaudières à basse température, sans parler des innombrables modèles proposés par les grandes marques en la matière. Ce qui rend d’autant plus difficile de choix de la chaudière électrique qui s’adapte le plus à nos besoins ?
La chaudière électrique murale a la particularité d’être très compacte et très légère. Elle n’encombre pas la pièce où elle est installée que ce soit dans la salle de bain, la cuisine ou toute autre pièce de la maison, dans la mesure où elle est facile d’accès. Avec une puissance de seulement 30 kW, tout au plus, ce type de chaudière est plus destinée à chauffer un logement de faible surface, de moins de 100 m2.
La chaudière électrique au sol quant à elle est plus massive et nécessite un espace plus grand. Elle s’installe souvent dans des celliers ou dans des garages. Contrairement au modèle au sol, ce type de chaudière électrique est plus puissante avec une puissance allant jusqu’à 70 kW, voire un peu plus pour certains modèles. Un modèle bien plus utile pour les grandes surfaces de plus de 100 m2.

radiateurs

Destinées aux maisons de faible surface

Pour faire votre choix de chaudière électrique donc, vous devez opter pour le modèle le mieux adapté à la surface de votre logement. Quels sont donc les critères à prendre en considération pour être sûr d’avoir opté pour le bon modèle ?
La première est la puissance de chauffe. Selon les estimations des experts du bâtiment, un modèle d’une puissance comprise entre 20 et 28 kW est le mieux adapté pour une habitation de moins de 100 m2. Une maison plus grande, de plus de 100 m2 nécessitera un modèle avec une puissance plus importante, c’est-à-dire entre 25 et 35 kW. Toutefois, pour ne pas se tromper dans ces estimations et éviter d’acheter un chauffage d’appoint, il est important de déterminer de manière plus précise la puissance de chauffe dont vous avez besoin.
Il faut retenir que la puissance de chauffe dépend de certains critères. Vous devez avant toute chose tenir compte du volume à chauffer, exprimé en cm3, la température que vous souhaitez apporter à votre habitation, la qualité de votre isolation, l’indice de température extérieure selon votre région ou encore de la déperdition d’énergie.
Vous devez ensuite considérer le rendement de votre appareil. Le rendement définit la capacité de chauffe de votre chaudière électrique. Néanmoins, de manière générale pour les appareils électriques, celui-ci atteint les 100 %. Aucune déperdition de chaleur n’est effectivement inexistante pour ce type de chaudière, contrairement aux chaudières à combustion.
La consommation électrique de l’appareil doit aussi entrer en ligne de compte. L’un des principaux inconvénients des chaudières électriques est leur gourmandise en termes d’énergie, surtout si vous disposez d’une habitation mal isolée. Les chaudières sont donc plus conseillées pour les maisons bien isolées et de faible volume pour être le plus économiques qui soient. Elles sont généralement idéales pour les appartements en ville.

Protéger vos chantiers et vos employés

Dans le cadre d’un chantier professionnel ou personnel, il est important de bien sécuriser le chantier pour limiter le risque d’accident. En tant qu’employeur, il est impératif dans la loi de protéger vos salariés du BTP en les équipant des EPI (Equipement de Protection Individuel) nécessaires au maintien de leur santé physique et psychique. Mais aussi de leur garantir un environnement sain et hors de tout danger. Il est donc impératif de bien baliser ensemble des dangers présents sur un chantier, comme la présence d’une route avec une forte circulation, la présence d’un trou pouvant provoquer une chute mortelle, un éclairage insuffisant rendant le lieu propice à la chute, et bien d’autres encore.

Sécuriser votre chantier

Un mot d’ordre la sécurité, et pour que cela soit possible, il est impératif que les équipements soient visibles de loin et dans les pires conditions de luminosité. Pour cela nous vous conseillons de vous rendre sur le site https://proteclight.com/ ce spécialiste des équipements de sécurité homologués à destination des chantiers, vous propose un panel de produits réfléchissant tel que la signalisation mobile et les cônes de chantiers, des systèmes d’éclairage pou rendre visible vos hommes et les dangers environnements.

Baliser votre chantier

Une fois le chantier bien visible, il est important de bien le baliser pour limiter les risques de danger. Pour cela, nous vous conseillons de vous rendre sur ce site http://ruban-signalisation-enroulable.fr vous y trouverez des rubans de balisage, mais aussi des cônes et des poteaux réfléchissants. Les rubans de balisages sont très souvent employés pour les chantiers de route et intervention sur la voie publique, mais aussi pour sécuriser une zone de danger en imposant un périmètre de contour. En cas de travaux ou d’accident, il est important de baliser bien avant le lieu du sinistre pour limiter le risque de suraccident.

Former vos salariés

Un accident est souvent dû à une succession d’erreur humaine qui conduise au drame. Vous pouvez limiter ce risque en proposant des formations régulières à vos salariés sur les bonnes pratiques de sécurité à adopter, une piqure de rappel semble indispensable pour améliorer l’efficacité de la rétention d’informations.

 

 

Comment redonner vie à votre parquet ?

Votre parquet a fait son temps et il a besoin d’être rénové pour regagner un peu d’éclat ? Généralement, un coup de ponçage et du vernis suffisent pour cela, parfois, l’intervention d’un professionnel est nécessaire. Découvrez les différentes étapes pour offrir une seconde vie à votre parquet.

La préparation du parquet

Avant d’entamer la rénovation, il est important de bien préparer votre parquet en le nettoyant minutieusement. Pour ce faire, il faut complètement laisser la pièce vide pour diminuer au maximum la poussière. Les trous doivent être rebouchés et les têtes-de-clou enfoncées ou remplacés en cas de besoin.

Afin de sécuriser les lieux et protéger les habitants de la maison durant le travail, il existe des rubans de signalisation enroulables.

Une fois que votre sol a bien été nettoyé, vous pouvez désormais passer au ponçage à l’aide d’une brodeuse pour les contours de la pièce et la ponceuse à bande pour remettre à neuf votre parquet. Ceci dit, l’usage de ces deux outils requiert une bonne technique, voilà pourquoi il est conseillé de faire appel à un professionnel pour effectuer les travaux.

La finition

Il existe différentes techniques en matière de finition pour rénover un parquet, à savoir : le cirage, la vitrification, la teinte, la peinture et l’huilage. Le choix dépend de vos goûts, mais aussi du type de parquet que vous avez. Celui en bois massif peut être ciré, vitrifié ou huilé. Si vous avez un parquet flottant, vous pouvez choisir de le peindre, de le vernir ou de le cirer selon vos envies.

Comment entretenir votre parquet ?

L’entretien du parquet est également indispensable afin de garder son état le plus longtemps possible. Généralement, passer l’aspirateur ou un balai microfibres de temps à autre peut suffire pour nettoyer un parquet vitrifié, et ciré. Cependant, pour un parquet massif, l’entretien doit être régulier avec un balai microfibre ou du savon noir dilué dans de l’eau.

 

 

 

 

 

 

 

Les différents types de pulvérisateurs électriques

Lors du choix d’un pulvérisateur électrique, on a souvent tendance à s’arrêter sur le choix entre un pulvérisateur à dos et un pulvérisateur à batterie. Et pourtant, la gamme de pulvérisateurs électrique ne s’y cantonne pas, on en rencontre encore plusieurs autres types sur le marché, à commencer par :

Le pulvérisateur à roues

Le dernier type de pulvérisateur électrique en date, le pulvérisateur à roues est comme l’indique son nom, une version améliorée du pulvérisateur électrique, en rapport avec ses rajouts de roues. Évidemment, cela favorise le déplacement du pulvérisateur, ainsi que sa capacité de stockage, en plus de la puissance de jet réglable sur différents niveaux suivant les besoins. Le site https://www.pulverisateur-electrique.fr vous en dit long à son sujet, pour ceux qui veulent privilégier à la fois la praticité et la performance sur son pulvérisateur électrique.

Le pulvérisateur portatif

Différent du pulvérisateur à dos que tout le monde connaît, le pulvérisateur électrique portatif se distingue par son extrême légèreté, ce qui fait qu’i peut facilement se porter d’une main. Toutefois, cela influe sur sa capacité de stockage, car pour atteindre sa légèreté, il lui a fallu enlever bien des poids, ce qui ne peut être atteint, sans réduire son espace de stockage. Néanmoins, il présente toutes les caractéristiques d’un bon pulvérisateur.

Conseil pratique pour tout utilisateur

Il n’est pas rare de voir ses plantations en proie aux insectes même après le passage d’insecticide, mais détrompez-vous, ce n’est en aucun cas la faute du pesticide. C’est tout simplement parce que les pesticides se font emporter par l’eau lors de l’arrosage, ce qui fait qu’ils finissent par terre, et laisse vos plans en proie aux bestioles volantes. Cependant, pour éviter cette fâcheuse situation, il est important de toujours mélanger son produit avec une solution adhésive, avant de le pulvériser.

En tenant compte de ces types de pulvérisateurs électriques, vous ne devrez plus avoir aucun mal à vous en choisir un sur le marché en ce moment, alors n’attendez plus, passez votre commande.

 

pose carrelage

5 erreurs à éviter lors de votre première pose de carrelage

Poser le carrelage fait partie des travaux que l’on peut se permettre d’entreprendre à la maison en étant un peu bricoleur. le métier de carreleur n’est pas pour le coup très simple, certains arrivent à poser eux même leur carreaux chez eux. Ils se procurent tout le matériel nécessaire, et à partir de quelques vidéos et tutoriels il peut se lancer. Vous serez certainement très hésitant, mais cette attitude est normal pour un premier essai. Cependant, tâchez de rester confiant, de suivre toutes les indications, et si possible de vous faire aider car quatre mains et deux cerveaux sont plus efficaces. Plusieurs obstacles se dresseront sur ce projet, alors nous essayons dans cet article de vous avertir de certains pièges fréquents afin que vous les évitiez.

Ce qu’il ne faut pas faire

pose carrelage

Une des erreurs à la quelle vous pouvez succomber c’est le fait d’acheter juste le nombre de carreaux demandé. certes vous ne voulez pas dépenser plus ou avoir un reste de carreaux non utilisés, mais il mieux d’en avoir que d’en avoir moins. A cause d’une maladresse il peut y avoir casse de quelques carreaux, alors il faut toujours ne prévoir plus.
Aussi, la négligence des joints sur les carreaux est dangereuse. dans certains lieux les carreaux bien que posés de la bonne façon, les carreaux finissent par se décoller du sol à cause des températures défavorables. Les joints aident donc à mieux fixer le carrelage sur le sol.
Pour les novices, il arrive très souvent de poser le carrelage dans le mauvais sens, et c’est la faute à un plan détaillé non établi. Cette erreur est plutôt embêtante, car il faudra tout enlever et recommencer.
Enfin, la dernière erreur grave c’est celle de ne pas bien analyser le support du carrelage. Les carreaux doivent être posés sur un support net, propre avec une bonne planéité. Si le vôtre ne remplit pas ses critères, il faudra construire une bonne chape béton et être patient pour sa prise qui dure environ quatre semaines.

Vieille pièce en rénovation

Isoler sa maison, indispensable en 2020 ?

À l’heure où les effets néfastes du réchauffement climatique se font ressentir de plus en plus, il est plus que jamais d’actualité d’isoler sa maison. En effet les pertes sur le long terme sont énormes et encore beaucoup de foyers ne sont pas aux normes d’isolation. Que ce soit par le toit, les fenêtres, les combles ou les terrasses, il est essentiel de s’assurer que votre logement ne transmette pas trop de chaleur vers l’extérieur, et inversement. Les avantages seront aussi l’économie et le confort, ce que tout le monde recherche. Découvrez dans ce dossier de Technitoit tout ce qu’il y a savoir sur l’isolation et comment la mettre en place. C’est une aide précieuse pour des particuliers qui comme vous peut-être, veulent sauter le pas et rénover leur maison en repensant leur isolation. Et si vous n’êtes pas encore convaincus, faisons un petit tour des nombreux avantages d’une maison bien isolée.

Pourquoi isoler sa maison

Pourquoi isoler sa maison ?

Les avantages sont nombreux et personne ne devrait se priver d’isoler sa maison.  Ce sera par exemple un énorme gain d’argent, toute l’énergie perdue est une énergie qui a été fournie en trop et pour laquelle vous payez, tandis qu’avec une bonne isolation, ne produisez que l’énergie dont vous avec besoin et réduisez vos factures. Ce sera aussi un atout pour la revente de votre bien qui sera mieux classé et sera gagé d’une maison bien entretenue. Enfin le confort sera évidemment au rendez-vous, car vous éviterez les variations de température trop brusques en maîtrisant au mieux la température intérieure de votre logement. Rappelons que l’hiver, un chauffage trop fort peut être néfaste et assécher l’air et il en va de même pour la climatisation l’été. Rappelons encore une fois que la climatisation aussi est source de pollution et consomme une très grande quantité d’énergie.