Qu’est-ce que le processus BIM ?

BIM ou Building Information Modeling est concept de création et aussi de gestion de différentes informations permettant de superviser tous ceux qui sont concernés par la modélisation d’une maquette numérique dont le BIM management est le principal outil. Le BIM débute de l’objectif final pour revenir en amont du projet de départ. C’est une méthode à caractère pertinente pour énumérer avec aisance et sans difficulté l’ensemble des étapes à accomplir. Les usages BIM permettent d’avoir une vision et un aperçu des processus qui vont être déployés pour la réalisation d’un ou plusieurs projets. Pour aboutir dans un projet, il faut suivre les différentes étapes des constructions conformes au BIM pour l’obtention de bon résultat.

L’utilisation du BIM 

La création des informations intelligentes est prise en charge par le processus bim. Ces sont des données qui seront utilisées pendant toute la durée de construction ou de rénovation d’une infrastructure ou d’un bâtiment. L’utilisation du bim processus se traduit par des démarches très importantes. Voici donc les différentes étapes de la constructions.

La planification : cette phase est importante, car tout le projet ne peut se faire que si les résultats des données recueillies de la réalité sont favorables, que ça soit sur le terrain, sur le contexte de l’environnement urbain ou sur les zones naturels existants.

La conception : dans cette phase, tous les dessins d’exécution, les dossiers de documentation et les analyses sont établis afin d’avoir une vision du processus de pré construction et aussi de mettre en place les planifications stratégiques et les logistiques.

La construction : cette phase se base sur l’utilisation des particularités bim recueillies. Pour une grande efficacité et pour plus de rapidité, les collaborateurs travaillent ensemble autour du BIM.

L’exécution : toutes les données bim recueillies sont déployées pour la maintenance des équipements ou bien utilisées pour une rénovation et aussi pour une construction à petit prix ainsi qu’à la realisation rapide du projet.  

Les avantages de l’utilisation du BIM

Le processus bim permet un travail d’amélioration le plus efficace possible grâce à la capture des données créée tout au long du processus pour une amélioration des opérations et des activités de maintenance fournie par les collaborateurs tant de construction comme de conception. C’est pour cela que l’adoption et l’utilisation du BIM sont progressivement reconnues dans le monde entier. L’avantage de l’utilisation du BIM est aussi d’avoir une définition précise sur les différents processus déployés tout au long d’un projet.

Le bim donne une connexion entre les équipes tout au long de l’exécution d’un projet, de la conception à l’ingénierie et depuis la construction jusqu’à l’exploitation, pour une obtention de résultat considérable et pour une amélioration des techniques de travail. Le concept BIM vous permet d’avoir une meilleure prise de décision pour vous permettre d’économiser de l’argent sur les coûts d’un projet et aussi pour avoir un plus d’option en durabilité. Une augmentation considérable d’environ 40% de la productivité est estimée en comparaison avec les pratiques actuelles. Les services vous sont proposés selon vos besoins et vos objectifs. En plus, les erreurs sont minimisées lors d’une conception, cela donne une satisfaction de la clientèle, car l’exécution de leur projet sont entre de bonnes mains.

A combien estimer le prix du sable pour la construction ?

Le sable est un élément nécessaire dans la construction. C’est la matière qui se mélange avec l’eau et le ciment apparemment pour en faire du mortier. Le mortier est utile pour coller les briques et les bétons afin de structurer une construction de maison. Il est donc important d’évaluer la quantité nécessaire que l’on a besoin avant de faire l’achat.

Se procurer du sable

Il existe deux formats de sable : sable naturel et artificiel, il est classé selon sa qualité. Les constructeurs s’évaluent selon leurs besoins, parce que le sable est nécessaire dans les grands travaux que les petits et même un simple aménagement ou rénovation. Le sable naturel fait partie des matériaux efficaces dans la composition du mortier servant à coller les briques. On peut acheter du sable pour la construction dans les carrières des graviers, ou dans la sablière, mais également dans les grossistes de quincaillerie, ou les grands magasins de bricolage et les jardineries.

Comment évaluer la quantité de sable dont on a besoin ?

Il faut juste convertir le M3 en tonne pour se retrouver dans le calcul de la quantité des produits dont on a besoin. Il est important de connaître par quel type de récipient utilisé à la vente du sable. Logiquement 1000 kg de sable équivaut à 1 tonne, mais le magasin peut utiliser du quintal, alors un quintal de sable est égal à 100 kg. Puis le godet dont 1 godet fait au maximum 500 kg et en m3, car 1m3 vaut 1500 kg de sable. Vous avez maintenant compris, il faut faire le calcul selon le devis du chef de chantier. Et évaluer également la quantité des produits transportés selon la charge du camion. Normalement, selon les informations récoltées en ligne, un camion-benne moyen peut transporter 10 tonnes de sables construction, et le camion à 10 roues peut transporter dans les 40 tonnes de sable.

Le prix du m3 de sable

Le prix dépend de la qualité du sable. Il est important de comprendre que les sables naturels sont différents selon la zone géographique où on a récolté le sable. La couleur du sable se différencie selon la structure du sol. Et il y a des sables qui disposent beaucoup de granulés, ils ne sont pas bons pour maçonner. Et il y a aussi le type de sable maçonné qui est très fin parce qu’ils ont été travaillés, et bien évidemment ils coûtent plus cher.

Voici une grille de prix pour une référence :

Si vous achetez par bag de sable dans les magasins, 1 sac de 35 kg de sable fin et naturel est affiché à 260 euros le m3. Une tonne de sable coûte 70 euros le m3, livraison en sus. Il y a des sables vendus en big-bag et le calcul se fait selon le poids du bas avec 75 euros le m3. Et si vous achetez en vrac directement dans les carrières, le prix du sable diminue de 20 %.

On peut acheter du sable pour la construction en ligne, il faut juste bien comparer le prix et noter les offres de services du magasin. Vous le reconnaîtrez selon les étoiles affichées sur le site du magasin.

Votre chauffage consomme trop d’energie: que faire?

En 2020, le chauffage coûtait en moyenne dans les 1 600 euros aux ménages français. Évidemment, votre facture peut varier selon que votre appareil consomme peu ou énormément d’énergie. Voici quelques conseils notamment pour vous aider à faire davantage d’économie. 

Nettoyer votre chaudière

Le nettoyage d’une chaudière fait partie des démarches d’entretien obligatoire de ce genre d’appareil. À force d’utilisation, au fil des mois, l’intérieur de votre système de chauffe peut s’encrasser. Ce qui peut mettre en péril sa performance et le pousser à dépenser davantage pour continuer à bien vous chauffer. D’où l’importance de le nettoyer.

Vous pouvez faire appel à un spécialiste de l’entretien chaudiere La Rochelle pour vous aider en ce sens. Il pourra intervenir au moins une fois par an chez vous pour le nettoyage en profondeur de votre appareil. Il ne s’agit pas ici de simplement enlever les poussières sur la face extérieure du radiateur. Il faudra démonter et nettoyer les mécanismes de votre système de chauffe afin d’enlever les crasses et lui permettre de bien fonctionner comme aux premiers jours. 

Remplacer les systèmes de chauffe trop vétustes

Attention toutefois, un simple nettoyage ne sera pas suffisant sur les appareils trop vieux. Selon les experts, un système de chauffage, s’il est bien entretenu, peut vous durer 20 ans maximum. Au-delà de quoi un remplacement sera nécessaire. 

Quitte à changer votre chaudière, on vous recommande les appareils qui respectent les normes écologiques en vigueur. Ce peut être notamment les poêles à bois ou à granulés, le chauffage électrique au sol ou encore le PAC. Ces appareils ont la réputation de consommer peu tout en assurant une distribution efficace et homogène de la température. 

Outre les questions de budget et de style, l’appareil de chauffe idéal pour votre maison dépendra de la taille des pièces, de l’exposition de celle-ci et des caractéristiques du bâti. D’où l’importance aussi de faire appel à un chauffagiste professionnel pour vous accompagner à chaque étape de votre projet. 

Changer votre manière de vous chauffer

Enfin, pour faire davantage d’économie d’énergie, il faudra aussi changer quelques habitudes de chauffe que vous avez. Par exemple, il est déconseillé de pousser votre appareil à fond pour espérer avoir une meilleure ambiance dans les pièces à vivre. Non seulement ce n’est pas écologique, parce que vous consommez ainsi énormément, mais en plus, c’est le meilleur moyen pour abimer rapidement votre chauffage. 

En outre, vous ne devez pas chauffer les pièces de la même manière selon les saisons et vos absences. Dans un espace qui ne vous sert pas, une température de 16 °C sera amplement suffisante. Si vous comptez partir quelques jours, vous pouvez même baisser jusqu’à 12 ou 14 °C. 

En outre, pendant l’hiver, sachez que les températures de chauffe peuvent varier selon les pièces. Ce peut être de 16 ou 17° dans les chambres à coucher, 22° dans la salle de bain et 19 à 21 °C dans les pièces à vivre. En été, vous pouvez couper le chauffage pour un peu de fraicheur. 

Prix enrobe en fonction de la finition choisie

Pour aménager l’extérieur d’une maison, l’enrobé est le revêtement idéal. Très prisé par les professionnels et les particuliers, il est utilisé dans les allées de cours, les terrasses, les parkings et les jardins. Alors, si vous souhaitez connaître le prix d’un enrobé en fonction de la finition choisie ? Cet article vous donne plus d’informations à ce sujet.

À propos de l’enrobé

L’enrobé est composé d’un mélange de sable, de gravier, de bitume et de goudron. Stocké dans les trémies et transporté par les camions ou les citernes bennes, sa fabrication s’effectue généralement dans une centrale d’enrobage mobile ou fixe.

Appliquée sur une couche d’environ 1 à 12 cm d’épaisseur, sa dureté peut aller jusqu’à 15 à 20 ans.

Avec une mini-pelle, un engin de chantier ou un finisseur, l’enrobé se pose à l’aide des râteaux. Généralement, avant leur mise en place, les enrobés sont toujours vérifiés et testés par un spécialiste dans le domaine.  

Quelles sont les différents types d’enrobé ?

Selon vos préférences et besoins, il en existe plusieurs :

L’enrobé à chaud :

Résistant et robuste, cet enrobé est adapté pour aux allées, à la coure ou au parking. Il est préparé avec une forte température de 150 degrés et 180 degrés.

 L’enrobé froid :

Fabriqué à partir de bitume, de granulats et de sable, l’enrobé froid est écologique et simple à installer. Utilisé dans les petits travaux, il est moins résistant.

L’enrobé à tiède :

Écologique, l’enrobé à tiède est réalisé avec une température de 120 degrés et 140 degrés. En revanche, il est moins prisé sur le marché par rapport aux autres enrobés.

L’enrobé rouge :

Fabriqué à l’aide des matériaux similaires que l’enrobé froid et chaud, la couleur de l’enrobé rouge est obtenue par le mélange entre le porphyre et l’oxyde de fer.

Enrobé noir :

Alors, si vous voulez conduire dans la cour, l’enrobé noir est parfait. Il peut également embellir l’extérieur de votre maison.

 L’enrobé drainant :

L’enrobé drainant vous permet d’éviter les plaques de glaces ou les flaques pendant l’hiver. En effet, avec sa porosité, il draine facilement les eaux de pluie.

Enrobé bitumineux :

Utilisé sur les autoroutes, l’enrobé bitumineux est constitué en diverses épaisseurs. Très résistant, il s’adapte à tous types de climats.

Enrobé bicouche :

L’enrobée bicouche est une succession de couches. Côté esthétique, cet enrobé est 100 % naturel. Il est très prisé pour embellir le sol de votre allée.

Prix enrobé en fonction de la finition choisie

Calculé au mètre carré ou à la tonne, le prix enrobé dépend plus particulièrement de la finition choisie, de la dimension du chantier, du matériau utilisé, etc.

Le prix enrobé est entre 120 euros la tonne. À titre d’exemple, pour revêtir une étendue de 50 mètres carrés, il vous faut 5 tonnes d’enrobées. En fait, le prix à la tonne dépend suivant le type de revêtement.

Généralement, les entreprises de travaux publics appliquent un tarif libre. Le dirigeant peut ajouter des frais de transport si le chantier n’est pas à proximité.

Afin d’éviter toute surprise, il est nécessaire d’établir un devis et de faire un comparatif de prix enrobé. En comparant les devis de goudronnage enrobé, vous saurez à peu prêt le budget à prévoir pour la pose d’un enrobé.

 

 

Prix du beton desactive au m² : Calculez votre budget facilement.

Le béton désactivé est une option de revêtement pratique pour les allées de votre jardin, le garage ainsi que la terrasse. De ce fait, il donne plus de prestige à votre logement. Cependant, sa pose nécessite des travaux de grande envergure et parfois est très onéreuse. Quel budget prévoir alors pour les travaux de pose au m² du béton désactivé ? A cet effet, ce guide vous donne quelques indices, qui vous aideront à calculer facilement le budget d’un tel projet.

Prix du béton désactivé au m²

Contrairement au béton traditionnel, le béton désactivé apporte plus d’esthétiques et de charmes à votre domaine immobilier. Même si, le montant de ses travaux varie en fonction d’un certain nombre de critères, il existe néanmoins une marge considérable à prendre en compte. Ceci vous permet alors de bien préparer votre budget. En moyenne, le prix des travaux varie entre 90 euros et 120 euros. En partant de ce principe, pour les travaux de pose au m² sur une zone carrossable, il faudra prévoir entre 80 euros et 100 euros pour le m². Par contre, pour les allées de votre jardin par exemple, les estimations vont de l’ordre de 60 euros à 80 euros. De même, pour alléger vos dépenses, il est important de prévoir une grande superficie pour la pose du béton désactivé. Ceci vous permet de bien gérer votre argent et d’économiser au maximum.

Quelques facteurs qui influencent le devis du béton désactivé au m²

Le prix du béton désactivé au m² est influencé par de nombreux facteurs, qu’il faudra nécessairement prendre en compte afin d’atteindre vos objectifs. Il s’agit d’une étape nécessaire et indispensable. De ce fait, si votre terrain est dans une pente, vous devriez prévoir en avance des travaux de terrassement. Ce facteur à lui seul peut vous amener à sortir plus d’argent de votre portefeuille. Aussi, l’indice de l’épaisseur du béton est également l’un des facteurs qui pourraient vous contraindre à prévoir un ‘’ budget achat ‘’ de graviers plus lourds. Par ailleurs, l’un des détails qui ne sont pas des moindres est la rémunération des ouvriers pour la main d’œuvre. A cela s’ajoute également l’achat ou la location des outils et équipements de première nécessité. De plus, il est recommandé de se préparer d’avance pour le financement des différentes étapes d’inspection de terrain. A cet effet, en vous fiant aux professionnels, vous optimisez davantage le taux de réussite de votre projet.  

Quelques avantages du béton désactivé

Le choix du béton désactivé pour le revêtement d’une maison, permet de créer de la valeur ajoutée aux biens immobiliers tels que : appartement, maison, hôtel et autres. Ainsi, pour multiplier vos revenus nets après une opération d’achat d’immobilier, il serait intéressant d’y implanter si ce n’est pas encore le cas un revêtement en béton désactivé. Ceci permet davantage de couvrir les marges éventuelles d’un ‘’taux endettement’’ assez important. De plus, il est l’une des catégories de revêtement ayant une plus grande résistance dans le temps, ainsi qu’un design agréable au toucher. Il est également facile à entretenir et présente une esthétique hors norme.

 

 

 

Installation d’un panneau solaire : les points de vigilance pour une utilisation securisee

L’énergie renouvelable se révèle être la sauveuse de la planète à bien des égards. Désormais, installer un panneau solaire pour subvenir aux besoins en électricité et en eau chaude de sa maison est une tendance dont l’ascension est à suivre de près. Avant d’en implanter sur sa toiture, il faut savoir que l’installation de ce dispositif requiert des connaissances spécifiques et que la moindre erreur dans les paramètres peut être dangereuse. Voici les points de vigilance à connaître pour votre sécurité.

Effectuez une installation conforme

On ne peut pas entièrement dire que les panneaux solaires sont sans risque. Les incendies, c’est justement ce qu’on craint le plus à défaut de fausse manœuvre. Le feu peut notamment provenir des mauvais branchements au moment de l’installation.

  • Vérifiez les divers assemblages des connecteurs
  • Contrôlez le système de charge de la batterie et le fonctionnement du régulateur de charge
  • Assurez-vous que tous les composants sont fonctionnels et fiables

Si vous comptez installer un panneau solaire toit plat, pourquoi ne pas solliciter les services d’un professionnel ? Il faut s’assurer d’une grande expertise pour assurer ce type de mission. L’expert doit aussi être assez pointilleux pour vérifier correctement le système de fonctionnement du dispositif depuis les détails paraissant futiles. Aussi, les services proposés par le prestataire sont indispensables lors d’éventuelles réparations, vérifications régulières et entretiens.

Choisissez le bon emplacement

Pour le cas des dispositifs domestiques, on choisit fréquemment la toiture pour une bonne hauteur et un contact direct avec le soleil. Mais là encore, il y a quelques précautions à prendre afin de prévoir une utilisation sans risque.

  • Mettez le panneau solaire au-dessus du toit et ne les assemblez pas. Il devrait toujours y avoir une petite distance au milieu pour laisser l’air circuler. L’équipement peut dégager une forte chaleur qui risque d’endommager l’état du toit rapidement.
  • Posez le panneau solaire dans un endroit où il peut rester parfaitement stable afin d’éviter les dégâts et les chutes.
  • Préférez un côté du toit à l’écart de la chambre à coucher ou de la salle de séjour. Le dispositif peut effectivement émettre un champ magnétique minime, constituant un risque pour la santé des occupants.

Apprenez à utiliser un panneau solaire de manière autonome

Vous ne pouvez pas toujours compter sur l’assistance d’un expert à temps plein pour utiliser vos panneaux solaires. Ce qui implique que se renseigner sur le fonctionnement, l’entretien et les précautions sur son utilisation est une bonne mise en garde. Comment s’effectue un branchement avec le kit solaire ? Comment le surveiller ? Comment reconnaître un défaut d’alimentation ? Quelles sont les mesures à prendre en cas d’imprévu ? Prenez le temps de vous instruire grâce aux divers supports d’apprentissage en ligne. Dès l’achat du produit, vous pouvez faire appel à un spécialiste pour vous orienter vers le kit adapté à vos besoins. Ce professionnel peut en même temps vous apporter quelques conseils pour utiliser correctement vos équipements solaires. Notez que les panneaux solaires ou photovoltaïques, bien qu’ils soient écologiques et économiques, sont de grandes sources d’ennuis pour les personnes qui manquent de minutie.

Comment choisir le salon de jardin ideal ?

Conscient des avantages offerts par le salon de jardin, vous souhaitez en installer un pur vous détendre et partager des moments de bonheur avec votre famille ? Dans cet article, nous allons vous donner les meilleurs conseils pour choisir votre salon de jardin afin qu’il puisse assurer ses fonctions. Avant de choisir un modèle quelconque, définir vos exigences en termes de confort, la place où vous allez le mettre ainsi que les matériaux de fabrication est essentiel. 

Le matériau de fabrication

Une large choix de matériaux vous sera proposée. Chacun a ses caractéristiques, avantages et inconvenients, mais l’important est de privilégier ce qui vous procure confort et aisance optimale. Si vous décidez d’acheter un salon de jardin pour 8 personnes, optez pour ce qui vous prive des entretiens fréquents ou ce qui est durable.

Le salon de jardin en fer

Un adepte du style classique ? Ce matériau est un bon choix. Disponibles en plusieurs couleurs et designs, les salons de jardin en fer allient l’élégance et la beauté. Outre ses avantages esthétiques, le fer est connu pour être résistant et facile à entretenir. En effet, il est léger tout en créant un jardin sobre. Son seul inconvénient est que vous devez appliquer un traitement pour éviter la rouille, une réaction qui fera perdre l’aspect attrayant du mobilier. 

Le salon de jardin en bois

Un matériaux privilégié par les amateurs de décoration extérieure, le bois est très conseillé. Son aspect naturel ajoute une touche d’originalité et ravive votre jardin. Il existe des essences destinées spécifiquement pour créer des mobiliers naturels à style contemporain. Nous vous conseillons donc de vous renseigner sur les composantes du mobilier avant d’acheter.

Esthétique et fonctionnel, le salon de jardin en bois est une meilleure choix. Cependant, il nécessite un entretien particulier. Des ponçages fréquents et des traitements contre l’humidité doivent être réalisés et appliqués pour prévenir les effets des agents extérieurs comme les moisissures et le rayonnement solaire. Ces traitements en valent la peine car ils permettent de préserver la durabilité du bois. Vous n’aurez plus à renouveler votre salon de jardin tous les ans. Par ailleurs, il existe une autre solution si vous n’avez pas les mains vertes pour l’entretenir : optez pour les modèles fabriqués en bois exotiques. Ceux-ci sont beaucoup plus résistants et moins sensibles. Ils ne requièrent qu’un minimum d’entretien.  

Le salon de jardin en plastique 

Il s’agit également d’une option très tendance. En effet, les adeptes de la décoration peuvent choisir entre plusieurs variétés de formes et de couleurs. Ainsi, ils peuvent assortir la couleur de leur salon de jardin avec leur fleurs par exemple. Par ailleurs, le plastique ne nécessite pas un traitement particulier, juste un lavage fréquent.  En revanche, l’utilisation du plastique est néfaste pour l’environnement. Ce qui est fortement déconseillé si vous êtes un naturaliste. 

Le salon de jardin en aluminium et en composite

L’aluminium est connu par sa durabilité et sa légèreté. De plus, il ne demande aucun entretien particulier. Le salon de jardin en aluminum est donc recommandé si vous n’accordez pas une grande importance à l’esthétique. 

En revanche, si vous voulez combiner durabilité, légèreté, esthétique et entretien facile, le composite est conseillé. De plus, il s’agit d’un matériau très tendance qui remplit parfaitement ses fonctions de résistance aux intempéries. Par ailleurs, vous n’avez pas besoin d’y appliquer quoi que ce soit pour préserver sa durée de vie. 

Comment construire un bassin a poisson et quel est le prix ?

Qui ne rêve pas d’avoir un bassin décoratif dans son jardin tout en profitant de sa tranquillité ? D’ailleurs, c’est un meilleur endroit pour faire vivre des poissons, plutôt que dans un bocal. Vous envisagez de construire votre bassin à poisson, voici tout ce qu’il faut savoir.

Les différentes options pour réaliser un bassin à poisson

Pour faire un bassin à poisson, vous avez trois options, à savoir :

La bâche EPDM et le liner

Une bâche est un accessoire qui vous permet de créer un bassin à poisson dans son jardin. Non seulement elle est économique, mais elle vous permet de donner au bassin toutes les formes dont vous avez envie.

Pour ce faire, vous avez donc besoin d’une bâche EPDM, un tissu conçu en caoutchouc réputée pour être résistante. Le liner, un tissu en PVC étanche est également essentiel grâce à son épaisseur. Il est important de poser correctement le liner pour éviter sa perforation et donc empêcher son étanchéité.

En fonction de son épaisseur, un liner coûte entre 10 et 50€ le mètre carré. Et pour une bâche EPDM, il faudra compter entre 10 et 12€ le mètre carré.

La construction d’un bassin en béton

Grâce au béton, vous pouvez réaliser efficacement un plan d’eau, à la fois durable et robuste. Quant à sa taille et sa forme, elles dépendent de vos envies. Cependant, l’utilisation du béton requiert un savoir-faire, que ce soit pour sa mise en œuvre ou garantir son étanchéité. Bien que cette solution soit efficace, il faut y mettre les moyens.

En effet, un bassin à poisson en béton peut coûter entre 650 et 800€ par mètre carré, les matériaux et la main d’œuvres inclus. Pour un bassin de 3 mètres carré x 1 m de hauteur, il faudra débourser environ 2000€.

L’option du bassin à poisson préformé

Un bassin à poisson préformé se définit comme étant un contenant dont la forme est prédéfinie, que vous pouvez monter vous-même. Ces bassins résistants sont généralement disponibles dans tous les magasins spécialisés en bricolage. Il en existe de toutes les formes et tailles. Quant aux prix, ils varient de 230 à 600€ le mètre cube.

Des informations utiles avant de construire un bassin naturel

Les différentes étapes suivantes vous permettent une installation efficace de votre bassin :

  • Il est indispensable d’assurer que le sol sur lequel le bassin sera placé soit stable. Pour le corriger, vous pouvez déposer une couche de tout venant
  • La pompe du bassin doit être connectée à un circuit électrique
  • Il est nécessaire de veiller à ce que la profondeur, ainsi que les dimensions de votre bassin fournissent un abri aux poissons durant les périodes d’hiver
  • Il est essentiel d’entretenir un bassin à poisson. Il est à savoir que, plus le bassin est petit, plus l’entretien est important. Un grand bassin s’autorégule facilement

Un emplacement sous ou près d’un arbre expose votre bassin aux feuilles qui tombent, ce qui nécessite un entretien régulier. En revanche, en le plaçant au soleil, vous favorisez la multiplication des algues ou plantes aquatiques. En filtrant l’eau, ces derniers favorisent l’oxygénation.

Il est également possible d’ajouter une chute d’eau. En plus d’être décoratifs, ils permettent d’oxygéner l’eau. Et pour optimiser la sécurité, une modification de la profondeur du bassin ou la clôturer est recommandée.